Un club à l’honneur: coup de projecteur sur le club Corse Acatpa’t

 In FFST

Un club à l’honneur: coup de projecteur sur le club Corse Acatpa’t qui nous raconte avec humour, l’une de ses activités au service de personnes en situation de handicap.

N’hésitez pas à les contacter pour en savoir plus !

Président : Francis MACHECOURT

Adresse : 9 Allée des genets A Castagnola 20167 ALATA

Tél.: 06 09 49 15 89 / 04 95 25 34 86

E-mail : francismachecourt@gmail.com

Site internet : https://sites.google.com/site/fmacatpat/

 

Les chiens de traîne corses au service des personnes en situation de handicap.

acatpat1

Grizzly raconte.
Ouai j’ai décidé de raconter moi même parce que le Grand il est trop flemmard pour le faire alors quand il dort, je lui pique son clavier.

Le Grand c’est mon papa debout je l’appelle comme ça parce que je ne veux pas dire « mon maître ». D’abord je suis né en Corse et ici on n’aime pas beaucoup avoir un « maître » et puis je crois que lui ça ne lui plairait beaucoup non plus.

L’autre jour, il nous a pris tous les quatre pour nous expliquer que depuis 30 000 ans les comme nous et les debouts partagent la même destinée et que ça a été bien utile aux deux espèces.
Il nous a expliqué que maintenant que les conditions de vie ont beaucoup changé, il y a beaucoup de comme nous qui ne savent pas quoi faire de leur journée, qui s’ennuient, dépriment, font parfois des bêtises et sont malheureux.
Alors il a dit qu’il voulait que nous on soit bien et que c’est pour ça qu’on fait plein de trucs. Mais il a dit aussi que tant qu’à faire il fallait que ces pleins de trucs soient utiles et en particulier aux personnes en difficulté. C’est pour ça qu’on travaille avec les enfants et les personnes à mobilité réduite.
C’est marrant parce qu’on ne le voit jamais fumer! Je ne sais pas d’ou ça lui vient ces idées là!
Nous ce qu’on sait c’est que ça nous fait plaisir de courir, d’écouter les enfants, d’essayer de comprendre ce qu’ils veulent qu’on fasse, de se faire caresser, d’avoir des friandises. Alors ses délires on s’en fout un peu!
Donc on a commencé le « travail » comme ils disent avec les enfants.
Je ne peux pas vous dire d’ou ils viennent ni comment ils s’appellent parce que le grand a signé une clause de confidentialité mais ils sont trois que l’on dit « à pb ».

Quand on est arrivé au terrain de l’ex Creps, le grand nous a promené deux par deux. ????? Ca ça n’arrive jamais alors on n’a pas bien compris mais bon! On en a profité pour faire nos besoins faire un petit inventaire de ce qu’on avait reçu comme mails odorants et bien sur répondre.
Après il nous a attaché autour de l’ambulance et après un moment on a vu arriver une autre voiture. Le grand est allé à la rencontre des passagers et il leur a parlé, je n’ai pas entendu mais je suppose qu’il leur a parlé de nous parce qu’après ils se sont approché, doucement, sans crier et ils nous ont tendu la main sans chercher à la poser sur notre tête.
Étonnant non?
Après ils nous ont caressé et le grand leur a distribué des brosses. On a eu droit à une séance de brossage comme jamais, le pied!
On s’est marré dès qu’ils ont eu fini de nous « peigner » on s’est secoué comme des furieux! oh la tronche!
Après on est parti vers le terrain, on a marché au pied- enfin plus ou moins- eh faut bien qu’on en profite un peu pour faire comme si on comprenais pas, on a fait assis , couché, on s’est fait récompensé par des croquettes exprès que le grand avait acheté. Mais c’est les enfants qui nous les ont données. Pour être surs qu’on allait répondre, ils ont appris nos noms, ils les donnaient bien à chaque fois avant de nous demander quelque chose.
A la fin on a sauté par dessus une barrière, même mon frère et ma mère l’ont fait.

Le grand il nous a fait faire le « carré magique » en disant aux enfants de bien s’en souvenir parce que la prochaine fois c’est eux qui vont nous le faire faire.
D’après ce que j’ai compris c’est pour leur faire travailler la mémoire.

Depuis, les enfants ils veulent tous les trois devenir maître- chien.

Eh! Si on a encore des croquettes exprès, des brossages et des câlins moi je veux bien « retravailler » avec les enfants.
Eh ben ça tombe bien parce qu’on a recommencé !

On a fait comme l’autre fois: brossage, câlins puis « travail ». Ils ont essayé de nous faire marcher au pied, c’est carrément le souk! on ne sais jamais s’ils vont être à droite ou à gauche, des fois ils oublient de nous appeler avant de nous demander quelque chose. Loup et moi, la plus part du temps on obéit quand même (Loup c’est mon papa) mais gwenn et ma mère ils en profitent un max pour faire ceux qui n’ont pas entendu.
Le grand il a demandé aux enfants de faire des signes pour le coucher assis debout en plus des consignes vocales.
La c’est les vacances mais après la prochaine séance, il voudrait que les enfants dans la semaine écrivent ce qu’ils ont fait avec les signes qui vont bien. Faire la différence entre la paume de la main dessus, dessous, entre la gauche et la droite etc.. Et puis qu’ils puissent passer un temps à réfléchir à ce qu’ils veulent nous apprendre pour acquérir « la notion du possible »(Ca le reprend!).
En tous cas on a passé un bon moment et les enfants aussi.

acatpat2

Samedi on a fait du cimgo sur le chemin des douaniers entre le petit capo et le bois d’eucalyptus avant La Parata.
Y avait le grand qui pilotait le cimgo, trois adhérents d’acatpa’t en vélo avec leur « comme nous » et Mélanie une accompagnatrice sans « comme nous ».
Avant de partir j’ai fait une blague au grand: pour la première fois de ma vie, j’ai coupé les lignes de trait d’un coup de dent, la mienne et celle de Loup avec qui j’étais attaché par le collier mais on est resté là. Quand il a dit « devant » on est parti comme des barges mais le cimgo est resté sur place ! Vous l’auriez entendu gueuler!! J’avais quand même un peu peur de la réaction quand loup m’a fait faire demi tour. En fait il a été beau joueur, d’abord il a été obligé de rire et puis il a bien compris que les préparatifs avaient duré trop longtemps.
Notre passager faisait 85 kg, avec en plus le poids du cimgo, dans les parties montantes on en a vraiment bavé, le grand il poussait avec nous et on a même attelé un grand « comme nous » qui s’appelle Alaska. C’était la première fois qu’on avait un nouveau dans notre attelage. Super sympa le mec, il a bossé comme un chef et nous on l’a bien accueilli parce que ça nous a aidé, du coup son debout à lui il a été obligé de pédaler.
Le passager Henri était super content de la ballade.
Nous on était fatigué et on a super bien dormi.

Faut quand même que je vous explique ce qu’est un Cimgo !

C’est un fauteuil tous terrains construit à partir de l’idée d’un fauteuil-ski et développé par une entreprise spécialisée qui s’appelle « Tessier » et conçu pour descendre les pistes de VTT. Il n’y a pas de moteur. D’après les usagers, c’est super confortable (siège baquet de rallye), et d’après le grand c’est super fiable en tous terrains.( suspensions et freins de petites motos de cross 80 cc).

Comme nous en Corse on n’a pas de remontées mécaniques comme dans les Alpes, le grand a eut l’idée de nous atteler devant l’engin. Le problème c’est que c’est quand même un peu lourd, alors on ne s’en sert que sur des itinéraires globalement descendants même si sur certains passages montants il faut que nos debouts nous aident.

Le grand, il a conventionné avec le centre du sport et de la jeunesse de corse, avec des structures pour personnes handicapées et au moins une fois par mois notre rando se fait avec ces personnes là. Pour l’instant on est deux attelages à travailler ensemble et les autres adhérents nous accompagnent en Cani VTT parce que si on avait un problème il faudrait des bras en plus puisque nos passagers ne tiennent pas debout.

acatpat3

Pour nous qu’on tire des valides ou des personnes à mobilité réduite c’est pareil et pour les passagers ça leur permet de (re)découvrir des paysages auxquels ils n’ont pas (plus) accès. Alors tout le monde est content !

Les points noirs : le prix de l’engin et la logistique. Il faut un grand parking accessible au départ et à l’arrivée, des chauffeurs pour redescendre les véhicules avec les fauteuils pour que nos passagers puissent retrouver leur confort, des remorques pour les engins et de quoi nous transporter nous.

Enfin si vous voulez en savoir plus, vous pouvez contacter le grand, il y a ses coordonnées dans la liste des clubs de la fédé (ACATPA’T)

Recommended Posts
0