COMMUNIQUÉ: déroulement de la matinée du 30 mars

 In FFST

Cher(s) Licenciés,

Pour couper court aux rumeurs les plus folles qui sévissent, notamment sur les réseaux sociaux. Vous trouverez ci-dessous le déroulement de la matinée du 30 mars.

L’organisation et l’ordre du jour défini pour l’assemblée générale extraordinaire ayant pour sujet la destitution du comité directeur de la fédération :

9h30 : Vérification des mandats, pouvoirs et représentants de clubs

10h00 : Assemblée Générale

12h00 : Clôture de l’Assemblée Générale

Ordre du Jour

  1. Motion de défiance – Vote
  2. Selon les résultats de 1. Election du comité directeur de la fédération ou proposition de deux personnes pour pourvoir à deux postes vacants du comité directeur de la fédération
  3. Clôture de l’assemblée générale

 

A 9 h 30, l’appel des clubs a été effectué sous le contrôle de Me Jacques Fougarnaud.

23 clubs sur 48 n’étaient ni présents ni représentés. Dans ces conditions :

1) en vertu de l’article 2.2.10.2 (les deux tiers des membres de l’assemblée générale doivent être présents ou représentés) le point 1 ne pouvait être traité

2) Le point 2, dont la tenue était conditionnée au point 1 (Selon les résultats du 1), ne pouvait être traité

3) Le point 3, dont la tenue était conditionnée aux points 1 et 2, ne pouvait être traité

J’ai donc déclaré que l’assemblée générale extraordinaire était forclose et qu’elle ne pouvait se dérouler.

Il semble que par la suite M Borgey et les personnes du groupe proclamé « avenirFFST » aient :

  1. appelé les membres de la FFST présents à Chalinargues à se réunir dans un autre lieu.
  2. Déclarés que cette réunion était de fait l’assemblée générale de la fédération avec un déroulement aussi abracadabrantesque que l’intitulé de ce rassemblement dont il est fait écho aujourd’hui sur la toile :
  3. Vote d’une motion d’un club à la place de la motion de défiance consistant à destituer le comité directeur. avenirFFST a donc imaginé et tenté d’orchestrer un stratagème pour se dédouaner d’un quorum des 2/3 garant de la stabilisation des équipes dans le cas d’une gestion sans faute de la fédération. Ils ont tenté d’effacer le message envoyé par 23 clubs de la fédération qui n’ont volontairement pas souhaité être représentés ce 30 mars.
  4. Destitution deux membres du comité directeur (Delphine Cléro et Jérôme Vancayzeele) élus, au prétexte d’une non prise de licence cette saison. Le site de prise de licences à parallèlement été bloqué à nos dépens. La saison se termine le 30 juin et donc il reste un peu de temps pour prendre sa licence …
  5. Augmentation du nombre de personnes au comité directeur pour passer de 15 à 19. Ce point n’était pas à l’ordre du jour. On ne peut pas modifier la règle électorale utilisée ou le nombre de personnes à élire le jour même d’une possible élection. Ce point ne pouvait donc être légalement envisagé.
  6. Complémentation du comité directeur par des membres de la liste « avenirFFST ». Evidemment aucune candidature de la liste « avenirFFST » n’a été faite auprès du comité directeur pour pourvoir aux postes vacants. La complémentation sera faite le 29 juin prochain comme elle l’a toujours été faite dans notre fédération.
  7. Election de M Borgey comme Président de la FFST, acte qui ne nécessite aucun commentaire tant le respect des textes en vigueur et de nos statuts ont été bafoués.

Cette manipulation est grave et va à contre sens de l’esprit des statuts qui régissent notre fédération. Les acteurs de cette manipulation devront rendre des comptes aux personnes présentes qui ont pu être désinformées, aux licenciés qu’ils représentaient et aux garants du bon déroulement de la vie associative. Cette réunion est un non-sens et évidemment sans aucune valeur juridique!

Nous allons maintenant continuer à travailler, dans les prochains jours vous solliciter pour préparer l’assemblée générale ordinaire de la fédération qui aura lieu le 29 juin à Maison Alfort, nous souhaitons y apporter du positif et des projets pour chacune de nos disciplines, tout en prenant en compte dans nos actions futures un mécontentement qui eut sans nul doute dû se manifester en juin dernier dans un cadre respectueux des personnes bénévoles comme des textes et statuts qui régissent notre sport et notre fédération.

Antoine LEMOINE, Président de la FFST

 

Recent Posts
0