Les risques liés à un harnais non adapté

 In Article Vétérinaire

Choisir un harnais n’est pas si simple que çà, et pourtant essentiel pour le confort et la santé du chien.

Les points clés

La liberté de mouvement des épaules est essentielle. Une épaule de chien, c’est une articulation, des zones tendineuses sensible (en particulier l’insertion du tendon du muscle supra-épineux et du tendon du biceps), des masses musculaires importantes (trapèze, pectoraux, rhomboïde, muscle sternocéphalique)… C’est une articulation complexe et fragile qui doit être libre de se mouvoir sans contrainte dans le harnais.

Image : La sudure thorax-épaule chez le chien (Therin, 1988)

Libérer la trachée est également essentielle, mais pas si compliquée que çà à vérifier. Une non adaptation entraîne souvent un bruit de cornage assez caractéristique. Le principe est que le harnais n’appui par sur la trachée, mais au niveau du manubrium sternal lorsque le chien est en traction.

La largeur du harnais doit encadrer la cage thoracique en permettant l’inspiration/ expiration. Trop serré, il gène les mouvements respiratoires et du grand dorsal. Trop serré, vous avez aussi une augmentation des risques de blessure par frottement. Trop lâche, il tourne, frotte, et réparti mal la charge.

Enfin sur l’arrière-main, les deux pointes des iliums doivent également être libre dans les mouvements latéraux, et la jonction lombosacrée libre des mouvements dorso-ventraux.

Les harnais à la mode

Certains harnais sont très à la mode de par leur design un peu atypique, et il faut l’avouer, leur praticité d’installation. Néanmoins, ils sont totalement contre-indiqués dès lors qu’il y a un effort de traction, les compensations du blocage de l’épaule pouvant mener dans certains cas à de l’arthrose précoce des vertèbres cervicales et thoraciques .

Mieux choisir pour commencer les activités tractés… Ou si le chien tracte beaucoup en promenade (et en attendant d’avoir une éducation à la marche au pieds !)

Il vaut bien mieux un type de harnais plus classique, et moins atypique tel que celui-ci-dessous, qui même s’il n’est pas idéal en termes de répartition des forces de traction, offrira pour une pratique occasionnelle une structure plus efficace (quoi qu’un peu plus de rembourrage serait souhaitable). Un harnais court bien adapté sera un bon harnais de balade, et de sport (en particulier pour les petits chiens).

Photo : https://www.lecanicrosseur.fr

photo : https://www.facebook.com: four paws rehab

 

Exemple de harnais courts bien plus adaptés. La photo de gauche illustre la libération de l’épaule. Celle de droite présente un exemple de harnais court.

Les harnais longs sont actuellement très utilisés en sport canin. Attention cependant à ce que l’extrémité ne bloque pas les mouvements du bassin du chien (trop long avec appui sur les dernières vertèbres, ou trop large et qui encadrent les pointes des iliums en bloquant les mouvements latéraux).

 

Exemple de harnais long

Conclusion 

Le harnais ce n’est pas si simple et pourtant si important. Vous comprendrez bien en regardant la variété de morphotype qu’il n’y a pas UN harnais parfait, mais UN harnais adapté à la morphologie et au besoin de VOTRE chien… Voire même à son développement musculaire du moment. Ne choisissez donc jamais un harnais « parcequ’il est à la mode », mais bien plutôt parcequ’il est adapté à votre chien. Et n’hésitez pas à comparer différents modèles. Lorsque vous pensez avoir trouver le bon, filmer votre chien en libre (avec et sans harnais) puis en traction, et comparez son aisance de déplacement (en particulier l’amplitude de sa foulée antérieure) avec et sans harnais.

Delphine Clero : Vétérinaire FFST

Recent Posts
0